Bush et le génie américain

Publié le par blog-question-actu

          Difficile de trouver en France un défenseur de George Bush. C'est déjà de plus en plus difficile d'en trouver aux Etats-Unis, alors, pensez... C'est pour ça que, quand on parle de politique américaine, on risque forcément le manichéisme, l'anti-américanisme primaire. C'est une pente que je réprouve d'autant plus que je suis moi-même un grand admirateur de culture et de civilisation américaine.

 

Je pense que les Américains ont un double talent:

1-ils sont la 1ère puissance du monde, et 2-ils générent, en eux, la 1ère force de contestation à leur propre hégémonie, sans que cela affecte leur supériorité. Au contraire, ils s'en nourrissent. Voilà, à mon, sens, ce qu'est le génie américain. Hélas, il a trouvé ses limites avec George Bush. Cette force de contestation a été anihilée par la politique républicaine, et par l'apathie démocrate. Le patriotisme exacerbé né le 11 septembre a tué dans l'oeuf toute velléité de contester le militarisme bushien, et l'interventionnisme irakien. Aujourd'hui, le Président a évidemment beau jeu de rappeler que ses adversaires ont voté la guerre.

           Rares étaient les députés qui ne l'avaient pas fait. Parmi eux, il y en eut un, dont le nom m'échappe  pour contester l'investiture démocrate à John Kerry, qui lui, avait voté Oui. Mais il ne pesa pas lourd, justement à cause de son refus. George Bush joue sur du velours, ce qui prouve, s'il le fallait, qu'il est très loin d'être aussi idiot que beaucoup de gens le pensent de ce côté-ci de l'Atlantique.

Publié dans blogquestionactu

Commenter cet article

Eric Gillot 01/11/2006 19:48

Cher Julien Arnaud,
Sénateurs démocrates complices ?  Complice de quoi ? Complices, comme toute la Presse occidentale de faire semblant de croire que le choix était démocratie ou pas en Irak ?                                                           Langue de bois au vu et au su de toute la planète !                                     Car en effet toute la planète connait la main-mise du Pétrol Texan par Condoleeza Rice, de Halliburton par Cheyney et du lobby de l'armement (par son père chez Caldwell group) sur G.W.
Alors Bush intelligent, oui si vous pensez que détruire le capital confiance des USA dans le monde ne compte pas: OUI !
 
 
 

Sophia 01/11/2006 19:19

Je crois que le candidat dont vous parlez est Howard Dean - Democrate, Vermont.  Il s'etait fortement oppose a la guerre en Iraq et etait tres populaire parmis les etudiants americains. 

Sanson 01/11/2006 18:38

Les USA sont effectivement la plus grande puissance économique et militaire du monde.C’est le seul rempart contre tout ce qui menace notre civilisation : Nazisme, Fascisme, communisme, islamisme, et terrorisme de toute nature : matériel et intellectuel. Quand il y a eut menaces c’est la seule puissance qui fait le poids. Quand cette même puissance que nous sollicitons au moindre danger nous demande de l’appuyer moralement, puisque nous sommes incapables matériellement, non seulement nous nous dérobons lâchement, comme à Munich, mais nous menons une campagne anti-américaine haineuse, à l’ONU, dans la presse française et en particulier dans les éditoriaux comme le vôtre. Mr le Président des U.S.A. n’est pas un dictateur, non seulement il a été élu démocratiquement mais il a été réélu tout aussi démocratiquement, il est probable que vous ne l’avez pas su, c’est pourquoi je tenais à vous le préciser. C’est vrai que la France, tout comme vous est arrogante et pourtant, elle n’a pas à être fière de sa situation actuelle et de sa Presse à pensée unique qui date du siècle dernier.