Rumsfeld rend les armes

Publié le par blog-question-actu

Le Sénat a basculé. Rumsfeld a payé. Victime collatérale de l'échec irakien, il rend les armes. Cela fait 4 ans que cet homme cristallise toutes les antipathies, les rancoeurs, pour ne pas dire les haines contre la politique de M. Bush. Alors, tentons une réhabilitation.

 

 

              Donald l'idéologue. Souvenons-nous que, quand il lance la guerre, Rumsfeld croit sincérement qu'il peut redessiner la carte du Moyen-Orient. Qu'on peut imposer la démocratie. Après tout, c'est ce qui s'est passé après la 2nde guerre mondiale. Allemagne et Japon sont devenus des partenaires pour la paix, et dans la prospérité. Alors pourquoi pas? Pourquoi ces pays ne pourraient-ils être convertis à leur tour? Raisonnement simple, unilatéral, et, d'une certaine façon, courageux. On ne lance pas une guerre de gaieté de coeur, même quand on s'appele Rumsfeld ou Bush. Aujourd'hui l'échec est là, avec cette conclusion qui elle, est conforme à ce que nous a appris l'histoire: l'idéologie n'est pas la politique. 

Publié dans blogquestionactu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

biouma2004 13/11/2006 14:42

Vous avez dit VICTIME collatérale de l’échec irakien. Les seules victimes collatérales de la guerre en Irak se trouvent être les 150000 morts et plus d’hommes, de femmes et d’enfants irakiens eux même victimes de frappe chirurgicale, d’erreur technique, de mauvais choix stratégique, de terrorisme et j’en passe. On ne redessine pas une carte, Hitler voulait redessiner la carte du monde, plus de 60 millions de morts, il a échoué et vous savez pourquoi, parce que l’homme n’est pas un objet que l’on peut manipuler ou encore lobotomiser indéfiniment, l’homme dans sa nature est avide de liberté, de vérité, de fraternité, d’espoir, de vie, de vivre.. La politique, politicienne ne nait pas de l’idéologie, mais du pouvoir sans limite dans lequel des hommes pensent pouvoir administrer les plus incrédules, voir naïfs et faire taire les plus avertis, ceux qui pensent que seule la raison peut l’emporter contre l’obscurantisme sans limite de tous ces extrémistes qui se servent de la politique politicienne ou de dieu pour faire asseoir leur pouvoir arracher par la terreur ou par la ruse. Qu’on le veuille ou pas la raison finira par l’emporter, une américaine pro Bush a déclaré que cette fois-ci elle ne voterait pas républicain, la vie de son fils était en danger, un départ pour l’ Irak était fort probable en cas de réélection des républicains. Ma pensée a été alors vers toutes ces femmes qui sans le savoir ont voté pour ces hommes qui ont sacrifié la vie de leur enfants, de leur mari par idéologie tronquée, par choix politique et intérêt ou encore par ignorance ou obscurantisme, chaque citoyen à les moyens de changer le monde, aucun d’entres eux ne peuvent par contre changer la carte du monde sans sacrifier des milliers de victimes innocentes. Je dirai donc que Runsefld a été sanctionné par le peuple américain, la démocratie ne fait pas de victime, elle ns apporte après l’obscurité, la lumière. Bien à vous

Eric Gillot 11/11/2006 01:11

Je me souviens, juste après que l'armée Américaine ait envahi l'Irak d'une réunion télévisée ou Jacques MYARD disait textuellement à l'ambassadeur Américain:  Nous avons l'expérience de ce type de situation: il vous faut au moins 500.000 hommes pour pacifier l'Irak.
Bien sûr, la solution intelligente (je le disais déja à l'époque), aurait été de garder toutes les infrastructures Baassistes, et tout se serait passé en douceur.
Enfin, il serait décent de ne pas comparer la 2ème guerre mondiale avec cette opération financière menée par le consortium des pétroles Texan de Condy, l'Halliburton de Cheyney et surtout le Caldwell Group de Bush père.  Il y a des comparaison qui sont des insultes à l'intelligence des téléspectateurs !

ll 09/11/2006 16:46

Bonjour Mr Julien Arnaud
 
Je constate que chaque jour a sa couleur sur votre blog ... c'est bien ça change de la police formatée ..
Comme vous décrivez Rumsfeld, on dirait qu'il n'avait que de bonnes intentions, c'est oublié qu'ils sont quand même parti en guerre sur un mensonge..
Réhabilitation diffcile mais bon comme l'a dit Mr PLS dans un de ces blogs qui m'est resté, un homme politique n'est jamais mort s'il ne l'a pas vu dans son cercueil.
Un artcile intéressant sur ce Monsieur dans el Monde.fr donne une toute autre vision de cette "démission"