Coincés dans la toile

Publié le par blog-question-actu

Je l'avoue humblement, je n'ai rien d'un expert en nouvelles technologies. Je suis abonné à Internet depuis peu, et ce blog est ma 1ère confrontation directe avec ces contrées encore vierges de la cybercommunication. Mais... j'aime bien! Contact direct, style parlé, instantanéité des réactions, il y a incontestablement un côté addictif à tout cela. 

Je comprends que les responsables politiques s'y mettent. Il y a dans cette aventure un côté encore eldorado, explorateur ou chercheur d'or. Eux-mêmes sont en train d'inventer, sous nos yeux curieux, la cyberpolitique à la française. 2 écoles s'affrontent. D'un côté, l'UMP. Stratégie agressive, achat de mots-clés, mailings de masse: la grosse machine est en marche, au service du candidat. De l'autre, le PS. Et à côté, Ségolène Royal. Les 2 structures sont différentes, mais l'esprit est le même. Ambiance plus forum, et boîte à idées. De l'issue de la présidentielle 2007 dépend, aussi, l'avenir de la cyberpolitique.

Les médias, eux aussi, s'interrogent sur leur relation à internet. Sommes-nous pris, nous aussi, dans la toile? Les médias sont souvent mis dans le même sac que les politiques, ce qui alimente le "free-speaking". Certains de ces indépendants s'en sortent d'ailleurs très bien, et nous inspirent régulièrement. Mais le filtre médiatique ne peut être remplacé aussi facilement. Hiérachiser, trier, apprécier, commenter l'information, c'est un métier! A nous de nous adapter, pour ne pas être avalés, mais au contraire, tirés vers le haut.

Publié dans blogquestionactu

Commenter cet article

Eric Gillot 28/11/2006 16:44

Monsieur Arnaud,      Il y a deux mois, je n'avais pas non plus encore affronté la toile.   C'est une bonne occupation pour retraités, heureusement je continue à avoir des rapports postaux avec le monde médiatique et politique.   Je vous avoue que cela ne devient intéressant que quand le journaliste s'étonne ou s'insurge contre les propos des blogueurs et qu'un vrai dialogue s'installe alors le temps d'un message, ça arrive de temps en temps.        NETement amical !