L'espion qui revenait du froid

Publié le par blog-question-actu

J'ai toujours a-do-ré les histoires d'espionnage. De James Bond à John Le Carré, du héros sex au passe-muraille le moins glam de la planète, je prends tout! Mais tout ça n'est que fiction, conflits et péripéties fantasmées, quand tout, en réalité, se joue dans les salons feutrés des ambassades. Alors,  quand arrive une histoire comme celle d'Alexandre Litvinenko, rien de surprenant à ce que tous les médias du monde se jettent dessus comme un seul homme. Il y a tout dans cette affaire: parfum de scandale, sur fond de corruption, et de reconstruction de l'ex-empire soviètique. En plus, ça se passe à Londres, LA ville des agents secrets depuis Ian Fleming. Le rêve...

Sauf que, à y regarder de plus près, on n'y comprend rien. Qui avait intérêt à tuer? Pourquoi comme ça? Avec un poison qui laisse autant de traces sur son passage que le petit Poucet dans sa forêt. L'affaire devient tellement tarabiscotée que, nous dit un invité, il est même possible d'imaginer que les commanditaires ont, sciemment, géré l'affaire en pieds nickelés, pour dissimuler l'ombre de l'appareil d'Etat russe!

Il est fort probable qu'on ne saura jamais le fin mot de l'histoire. Une fois de plus, laissons à l'imagination le soin de faire le boulot. Et en Russie, là-dessus, on s'y connaît. Olivier Ravanello est correspondant là-bas depuis plusieurs années. Cette fameuse "âme russe", il commence seulement à la cerner, me dit-il. Et, aussi "iconoclaste" que cela puisse paraître à nos regards de doux rêveurs occidentaux, il n'est pas loin de penser qu'un pouvoir brutal, version ex-KGB, c'est peut-être la moins mauvaise solution pour ce pays. Parce qu'en ex-URSS, le KGB c'est un peu l'ENA local. Les brillants esprits ne passent pas au travers des mailles du filet, et c'est dans ce moule qu'on a formé, pendant près d'un siècle, les cadres du pays. J'allais écrire "du parti". La Russie n'a pas changé.

crédit Photo Ibo / Sipa Presse

Publié dans blogquestionactu

Commenter cet article

Coulet 12/12/2006 14:42

Hé bien,court droit,l'espion ...

AltoPalo 12/12/2006 11:52

Il ne marche pas votre blog ! Je vous ai écrit dans votre précédent texte et rien n'apparaît.  Au sujet de KGB connexion, c'est méga chouette on se croirait dans un bouquin de Jhonn LE CARRE.

ll 11/12/2006 16:48

Bonjour
Effectivement tout y est, et je pense même qu'un jour on en fera un film :)