Irak: binaire, vous avez dit binaire?

Publié le par blog-question-actu

A force de le voir, on ne le voit plus, mais George W. Bush a un strabisme. Une "coquetterie dans l'oeil", dit-on plus joliment. En général, ça ne traduit pas la moindre difficulté visuelle, bien entendu, mais chez lui, je crois que c'est différent. Je crois qu'il voit en noir en blanc. Qu'il n'a pas la couleur... C'est pour ça que pour lui, tout est bien ou mal. Tout le monde est gentil ou méchant, etc, etc,...

Cette nuit encore, on l'a bien vu: il y a, dit-il en substance, 2 stratégies possibles en Irak. Soit on se retire d'un coup, vu qu'on a gagné, mais c'est le massacre. Soit on met plus de soldats, et c'est le massacre, mais soft. Alors il a choisi la 2nde option...  mais soft! Il a mis des militaires en plus, mais pas beaucoup. 21.500. Ca ne change rien, évidemment, mais ça permet de dire "Regardez, les gars, voici une nouvelle stratégie". La 8e, déjà, depuis 2003. Chaque fois, la nouvelle stratégie consistait à rajouter du monde, sans en mettre suffisamment pour VRAIMENT maintenir la paix, tout en promettant de former les Irakiens à faire le boulot. Et quand on calque le calendrier de ces nouvelles "stratégies" sur la courbe des violences, l'échec est hallucinant. Fin novembre, il y avait chaque jour, en moyenne, 185 attaques des "insurgés".

Quant aux Irakiens censés prendre les choses en main, je ne sais pas si vous avez aperçu dans un reportage la touche des gardes du corps du 1er ministre irakien (dont on peut penser qu'ils incarnent l'élite de ce nouveau corps), mais dans un camp de recrutement américain, ils n'arriveraient même pas à franchir la porte d'entrée pour demander un renseignement. Et pourtant, on croit savoir qu'ils sont plutôt larges sur leurs critères en ce moment... 

Publié dans blogquestionactu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article