Montebourg, l'enfant (caché) de Don Quichotte

Publié le par blog-question-actu

Le rêve de tout journaliste-animateur: l'actualité en direct. Récit de l'épisode.

Les invités commentent  les "trous d'air" de la campagne de Ségolène Royal. Le trou le plus béant s'est ouvert la veille au soir quand, sur Canal Plus, Arnaud Montebourg a fait l'une de ces bonnes blagues dont son interlocuteur (Michel Denisot) était jusqu'à présent le spécialiste incontesté. "Ségolène Royal, lâche-t-il à la stupeur générale, n'a qu'un seul défaut: son compagnon"... Comme on le dit de Mozart, le silence qui s'ensuit est toujours de Montebourg. Un bide.

Nous rediffusons l'extrait. Commentaire de Gaëtan Gorce, député PS, en substance: "je crois que ce n'est pas très important, il faut s'intéresser au fond, etc, etc... " Puis la dépêche AFP tombe: Arnaud Montebourg a présenté ses excuses à François Hollande et Ségolène Royal, et il propose à la candidate sa démission du rôle de porte-parole. Gaëtan Gorce: "euh... pas de commentaire".

Fin de l'émission. "J'aurais mieux fait de venir la semaine dernière", rigole Gorce. C. Goasguen, lui, en a vu d'autres: "si la gauche se met à faire comme la droite, on a de beaux jours devant nous!" D'ailleurs, il ne se fait pas d'illusion: "Villepin nous en réserve encore quelques unes... " Carl Mëeus, du Point, échaffaude une stratégie: "si ça se trouve, il a fait exprès. Il était mis de côté depuis les primaires. Et puis, la vérité, c'est qu'avec Hollande il se détestent depuis que Vincent Peillon et les autres du NPS l'ont quitté pour rallier le 1er secrétaire". L'épisode a laissé des traces...

Pendant ce temps, la sanction tombe: Montebourg suspendu 1 mois par Royal. Gorce s'esquive, il devient urgent d'aller prendre les ordres. Le reste de la troupe, hilare: "c'est l'institutrice qui lui tape sur les doigts. 2h de colle". Sûr que le verdict laisse perplexe! Pourquoi ne pas assumer la rupture et saisir la chance de se débarraser de l'embarrassant trublion? Ou alors, passer l'éponge sur le mode: "c'était une mauvaise blague, on passe à autre chose". Dans 2 jours, tout le monde aurait oublié. Alors que là, ça va trainer... Et dans un mois, Montebourg se retrouvera scruté plus sûrement que Barthez quand il avait remis ses gants.

En tous cas, il est touchant, Montebourg. La preuve vivante qu'en politique, on n'échappe pas à son destin. Lui, il est condamné à la marge. Il avait bien essayé de rentrer dans le rang. En ralliant, lui aussi, Ségolène, contre l'avis de bon nombre de ses admirateurs. Mais on le sentait fatigué de jouer les francs tireurs. Il avait besoin d'action, et non plus de belles formules. Il voulait le cambouis, et plus les mêches rebelles. La lune de miel va fonctionner à plein pendant les primaires. Mais, las... chassez le naturel, Rosinante revient au galop. Finalement, c'est peut-être bien lui, l'enfant de Don Quichotte.

Crédit Photo :  Ibo Sipa Press

Publié dans blogquestionactu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Foxie 23/01/2007 18:03

Bernis,Dans quelle langue votre message est-il rédigé ?

philippe 22/01/2007 14:44

Ce calembourg, mal inspiré, n'aurait absolument pas porté préjudice à Mme Royal s'il avait été pris pour ce qu'il ait : un trait de l'esprit. En le sanctionnant, elle s'est sanctionnée toute seule et dévoile un peu de la personnalité qu'elle veut nous cacher.Elle serait mieux inspiré de faire sanctionner Mr Frêche ou Mr Huchon ou encore, cet élu socialiste de Fos sur mer qui est incarcéré depuis 1 semaine pour une affaire de corruption. Voilà des affaires bien plus graves qui auraient mérité autant de rapidité dans la décision de la sanction.

BERNIS 20/01/2007 11:26

s est comme pascal sevran si montebourg le dis s est parce qui le pense si prèt de lechéence il n aurait pas fait une gaffe pareille s est que s est vrai et quoi qu ils disent la verité est sortis chez eux et pas ailleurs il faut l admette l incapacité de hollande et dsk,fabuis sego en fait la gauche là ils  ne peuvent pas dirent que sa vient de la droite s est le porte parole lui meme qui le dis mais on s etait aperçus et il le comfirme pour les septiques .