Weber, théâtre Royal

Publié le par blog-question-actu

Question de campagne, 2e! Avec Jacques Weber.

Il en impose, Jacques Weber. Faut reconnaître. Massif, énooorme. Théâtral, quoi. Il se concentre avant l'émission. Comme avant une pièce, j'imagine. Sourcils froncés, l'air grave, comme si un orage couvait juste au-dessus de sa tête.

Je l'ai déjà interviewé. Je sais que dès les 1ères minutes de l'mémission, les rayons de soleil vont percer ces nuages noirs. Et ça ne rate pas. La passion de la chose publique, du débat d'idée est telle que la lumière s'allume instantanément. D'ailleurs, son prochain spectacle consiste à rejouer les temps forts des débats présidentiels de 74 et 81. Entre Giscard et Mitterrand. C'est dire s'il aime ça. Un projet qui lui tient à coeur depuis plus de 20 ans, nous dit-il.

Il est socialiste, Jacques Weber. Depuis toujours. Mais il est ouvert, n'a rien du théâtreux faussement communautariste, pour qui la culture dépasse en vertu toute autre considération. Il garde, comme beaucoup dans son camp, un amer souvenir du 22 avril 2002. Alors cette fois, pas question de faire le malin. Ce sera Ségo, a-t-il décidé. Quoi qu'elle dise, quoi qu'elle fasse, quoi qu'elle irrite, quoi qu'elle dérape, quoi qu'elle agace. Adhésion limitée. Il en convient à demi-mot hors antenne. "C'est sûr qu'elle a du mal en ce moment. Et le seul moyen pour s'en sortir, c'est de dire du mal de Sarkozy". Lucide. Acteur et stratège. Il pourrait presque faire de la politique, Jacques Weber.

Crédit Photo : Ibo / Sipa Press

Publié dans blogquestionactu

Commenter cet article

Marie 29/01/2007 17:41

Et François Bayrou aura t'il droit et les autres candidats aussi à leur
émission.
Doc n'est pas là,mais les autres Ségolistes oui,face à Torreton on aura droit à qui?quand vous aurez fait le tour de vos rédactions?
Chazal on la croit Balladurienne,puis Royaliste,et bientôt peut-être Bayrou
enfin,et ouf

peterlind 27/01/2007 11:07

Que faire pour que le monde soit plus équilibré ?
 

Pour que la raison prévale sur la démagogie et le politiquement correct .
Je ne suis ni un intellectuel, ni un politicien averti, ni un énarque. J’essaie tout simplement d’être réaliste et pragmatique avec ce que je possède de logique.C’est donc en total indépendance et en toute impartialité, que j’ai décidé de faire part de mon analyse politique et de mes convictions. Bien évidemment je ne prêtant pas détenir la vérité et j’estime que par méconnaissance de certaines actions, je risque de passer à côté ou d’interpréter de manière erronée des situations qui ont réellement eu lieu et qui m’ont échappées.Je vais donc m’efforcer d’adopter un style journalistique simpliste, dépourvu de paraphrases savantes, la rhétorique n’étant pas une finalité en soi. Ce qui me motive, c’est d’essayer d’ouvrir les yeux aux français de quelques partis qu’ils soient, afin qu’ils abordent cette élection présidentielle de 2007 avec le maximum de clairvoyance et de lucidité.J’ai lu et parcouru un bon nombre de Blog, rédigés par les hommes politiques ou par de simples citoyens issus de couches sociales diverses.En ce qui concerne les hommes politiques, c’est un moyen facile, mis à leur disposition pour tenter de faire parler d’eux et de mettre en exergue leur talent d’orateur. Malheureusement leur ego, fait que très vite leurs propos tendent avant tout à mettre en évidence leur personnalité et leur notoriété (photos à l’appui).Pour ma part je ne cherche pas à me faire connaître, je tiens au contraire à rester dans l’ombre. J’espère seulement arriver à être convaincant.Quand aux simples citoyens, alors là, tous les cas de figures nous sont offerts et livrés dans un jargon proportionnel à leur niveau de culture.J’ai sélectionné ces deux exemples parmi tant d’autres, pour illustrer mes propos.C’est édifiant.Juliette, probablement issue d’un milieu bourgeois, avec une certaine forme d’éducation.Juliette a écrit:Vous êtes extraordinaires vous socialistes ! Vous n’avez pas un programme à défendre alors vos attaquez Nicolas Sarkozy… quelle noblesse !Si je relis les messages laissés sur ce post, je ne vois que les mots nazi, facho, des références à Hitler et G. Bush c’est d’une bêtise consternante. Vous pouvez toujours vous époumoner à salir l’homme, il reste le seul à dire des choses vraies et à dévoiler un programme ambitieux.Je préfère avoir pour président un homme qui a du charisme et une volonté farouche de relever notre pays qu’une nunuche au sourire de circonstance qui raconte des conneries aux quatre coins du monde et qui n’a toujours pas révéler son programme (certainement pour mieux s’inspirer de ceux des autres candidats)!Ne vous trompez pas la manipulatrice c’est Ségolène !janvier 16th, 2007, at 22:37 #etRachid, natif des zones sensibles avec son langage propre aux cités1. Rachid a écrit:Aïcha c’est quoi ton probleme ? T’es conne ou quoi. Tu devrais avoir honte de soutenir l’autre keuf de sarkozy.Faut voté pour segolene. Elle a promit de donner de la tune dans les cités, y aura plus de barrières pour l’immigration, et la nationalité française pour tous les immigrés.Nous on sais que grace a nous, elle est sure d’être elu mais nous on l’a tiendra par les couilles la France le jour où on sera plus nombreux que ces faces de craie qui nous filent leur sale fric. Tu vera, un jour le président ce sera un musulman… peut être ZIDANE.VOTE PAS POUR SARKO LE FACHO, VOTE POUR SEGOLENE ROYAL.Que pouvons-nous en déduire ?C’est édifiant, le drame c’est qu’il a raison et c’est bien là, le risque.Je vais vous ouvrir une parenthèse pour vous faire part d’une anecdote.Il y a plus de 20 ans, je demeurais rue de Folie Méricourt à Paris, prés d’un immeuble possédant une cour intérieure. Mon épouse s’était garée tout en restant au volant de sa voiture pour pouvoir se déplacer en cas de besoin. Un groupe de Magrébins s’est approché d’elle. Ils l’on interpellé de la manière la plus agressive qu’il soit en la menaçant de crever ses pneus, si elle ne déguerpissait pas immédiatement. La haine se lisait sur leurs visages, lorsque l’un d’eux lui à dit « ici tu es chez nous, vous nous avez colonisé, c’est à notre tour, un jour la France nous appartiendra, d’eussions-nous mourir pour cela ».Il ne s’était bien évidemment pas exprimé en ces termes. La version originale, je préfère la censurer.Qu’elles sont nos parts de responsabilité, à part nos erreurs du passé. C’est d’avoir mal évalué la situation et le risque encouru, lorsque Valérie Giscard d’Estaing et Georges Pasqua ont autorisés le regroupement familial ouvrant ainsi la porte de pandore à toute les dérives. Ils auraient dû y réfléchir à deux fois et faire preuve de plus de détermination.Construction de cité dortoir, mixité ethnique et religieuse, pauvreté accentuée par les différences, manque d’intégration, ségrégation et surtout culture et éducation différentes.Tous les ingrédients étaient réunis pour accentuer les différences et la haine. Nous avons engendré des jeunes français qui se revendiquent comme tel mais qui n’ont pas la mentalité européenne de par leur culture. Le manque de prise en charge des éducateurs qui auraient pu dès le départ éduquer à l’européenne ces jeunes enfant natifs de parents, pour la plupart illettrés et de mœurs et de coutume totalement opposée à nos principes laïques. Le désintéressement et le laxisme de nos politiques ont fait que nous nous trouvons dans une situation quasi insoluble et pratiquement irréversible. Ajouté à cela certaines prises de positions et certains propos irresponsables de la gauche, visant à caresser l’électorat dans le bon sens du poil, faisant fi des risques encourus dans le but unique d’obtenir le maximum d’électeurs. Je qualifie pour ma part ce genre d’idéologie de criminel et d’irresponsable.Je tiens à m’expliquer sur mes propos, qui pourront choquer, s’ils sont mal interprétés.C’est justement parce que je suis profondément attaché au respect des individus, d’où qu’ils viennent sur cette terre, que je m’efforce d’en analyser les dérives,. Peu importe leur couleur de peau, leurs origines, leurs religions. Nous avons tous notre place sur terre pour peu que nous nous en donnions la peine.Mais pour cela il faut rétablir un équilibre mondial indispensable pour que la paix et la compréhension des peuples reviennent sur terre. Il n’est pas tolérable, ni acceptable que certaines personnes mangent à leur faim, alors que d’autres soient contraints de se baisser pour ramasser un grain de riz.Il y a les nantis d’un coté et croyez moi ce n’est pas péjoratif dans ma bouche, puisque j’en fait partie, mais nous devons tous prendre conscience, qu’ils nous sera difficile de lutter contre ceux qui n’ont plus rien à perdre, parce que c’est une question de vie ou de mort pour eux.Ce n’est pas une raison pour détester les riches, comme s’est permis de dire Monsieur François Hollande. Comment un homme politique à la tête du parti socialiste, peut-il se permettre de tenir de tels propos. Que veut-il ? Un pays nivelé par le bas où il n’y aurait que des pauvres. C’est grotesque.Quant à leur fortune personnelle du couple Hollande-Royale, cela ne nous regarde pas à partir du moment où il paie leurs impôts et où tout est clair et transparent. Ce genre de bombes puantes, comme disait le Général de Gaulle, ne devraient pas être publiées sur internet.Mais comment peut-on détester les riches quand on en fait partie ?Peterlind

Jean Meyran 24/01/2007 18:59

Effectivement, la semaine dernière, j'avais évoqué le déséquilibre du plateau (franchement de droite et pas que Barbelivien)Cette semaine, plateau de gauche (Weber, le Monde, Libé). Le choix éditorial est sympathique (si c'est voulu) évitant les invectives stériles qui commencent à peupler les programmes politiques.Mon message ironique était donc un poil précoce (du moins, j'espère)Bonjour chez vousJean Meyran

Alain 24/01/2007 16:47

Je trouve dommage qu'un homme intelligent et de talent vote pour quelqu'un uniquement parce qu'il est socialiste, ou plutôt qu'il se dit socialiste. Même si cette personne n'a pas de talent, est même franchement incompétente.

S'il s'agit de voter "contre", il y a peut-être d'autres alternatives. D'ailleurs, il serait peut-être temps, il n'est pas trop tard, que les socialistes se réveillent et reviennent sur leur erreur de novembre, en désignant un candidat plus crédible.

De plus peut-être faut-il se poser la question de l'état de la France quand elle aura été dirigée pendant 5 années par une incompétente.
D'autres candidats, même si on est pas de leur bord, même si on les méprise, sont sans doute plus aptes à la rendre en meilleur état à la fin de leur mandat.

Jean Paul 24/01/2007 09:31

Merci Monsieur de votre réponse, il se trouve que je n'avais pas vu la première émission, et donc pas compris le principe éditorial. Celà dit l'émission ainsi construite manque donc de contreverses; mais c'est juste une opinion et bien entendu je continuerai à vous suivre.