Liban blues

Publié le par blog-question-actu

C'est déjà la 3e émission que je fais sur le Liban depuis le début de la saison. Et ben vous savez quoi? J'ai encore du mal à tout comprendre. Pourtant j'ai bossé. Les sous-chapelles de familles druzo-sunnite, en conflit avec le marrono-chiisme, et le double christiano-militarisme, je commence à connaître. Enfin, je le croyais.

Une situation si complexe pourrait presque prêter à sourire. Si l'actualité libanaise n'était pas aussi dramatique. Si on arrêtait 2 secondes d'empiler les corps. A 4 sur un plateau de télévision, c'est déjà impossible de trouver un semblant d'accord. Alors, vous imaginez, dans un pays tout entier. Pourtant, il n'est pas très grand, ce pays-là. Comparable à la Gironde, nous dit Vincent Hervouët. Et si, justement, ses problèmes ne découlaient pas de ce minimalisme. Tout se passe comme si les autres, les gros, considéraient ce liliputien comme un champ d'expérience. Un laboratoire de leurs propres haines. Et ces haines-là, elles ne sont pas près de s'éteindre. La Conférence qui va s'ouvrir ne peut rien contre cela. Malgré les milliards qui ne manqueront pas d'être déversés, pour donner un peu d'air au gouvernement Siniora. Tout le monde le sait. Tout le monde le voit. Pauvre Liban. Triste Liban.

Publié dans blogquestionactu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Coeur de Cèdre 02/02/2007 03:54

Si le Liban en est arrivé là où il est actuellement, c'est grâce aux accords et magouilles cachés que les pays occidentaux dont européens et américains se sont arrogés avec les politiques locaux. Bref, une incommusenrable arnaque politico-financière dont la seule victime est le Liban lui-même et ses concitoyens qui survivent voilà depuis tro longtemps maintenant. Un mouvement démocratique populaire interconfessionnel s'est soulevé pour remettre les compteurs à zéro et voilà que dans les médias occidentaux on a métamorphosé un élan populaire démocratique en rebellion ou coup d'état déguisé pour renverser un régime à la botte de celui qui l'a traité comme de la "merde" pendant cette très sale guerre de Juillet où plus de 1 000 morts étaient des enfants et où presqu'un million de personnes soit le quart du pays a été déplacé et se trouve actuellement sans logement décent.
La politique américaine ne fait que reproduire au Moyen Orient les diverses dictatures qu'elle a érigées en Amérique du Sud durant les dernières années de ce XXe siècle. Diviser pour mieux régner soit en soutenant les extrêmes au lieu des modérés, soit en chauffant les extrémistes entre eux, puis en laissant pourrir la situation afin de revenir au devant de la scène en super héros et pour asseoir leur totale domination antropophagique est leur scénario fétiche.
 Alors, ne nous laissons plus manipuler par les médias soudoyés à la botte financière de tel ou tel puissance obscure richissime mais sachons admettre que le seul et vrai pouvoir légitime que l'on puisse reconnaître est bien celui qui vient du coeur des citoyens mêmes du pays, ceux-là mêmes qui aspirent à la liberté et à l'auto-détermination de leur pays. Si le monde entier veut aider le Liban, il doit soutenir les dirigeants qui veulent se libérer des tutelles étrangères car le problème libanais ne se résoudra qu'entre libanais éveillés et conscients persuadés que leur patriotisme et la réélle indépendance sera la seule voie à la résurrection de leur pays.
 Et ceci grâce à une veille de respect des Droits de l'homme assurée par l'ONU pour que ce projet puisse aboutir à un Liban libre et souverain. Ceci équivaut par ailleurs à la question du peuple palestinien car tant qu'Israël ne reconnaîtra pas ce pays en tant que tel avec le retour des palestiniens réfugiés au Liban sur leurs terres ancestrales, l'avenir du Liban et de la Palestine ainsi que l'équilibre régional dans un climat de respect et de paix seront compromis. La voie du peuple dans chaque pays cité commence à monter de plus en plus pour se faire entendre, la démocratie est enfin proche.
En ce sens, je rejoins les personnes qui réclament avant tout le soutien financier sur la terre nationale car la France ne manque pas de pauvres hélas. Et l'argent ne sera pas la solution miracle qui pourra acheter un quelconque désir de Liberté, d'indépendance et de patriotisme. Bref, la démocratie ne se monnaye pas, elle s'acquiert par la douleur et la lutte dans un combat aux valeurs humanitaires universelles.

Vincent 25/01/2007 22:23

Bonjour à tous, merci à Lannigh qui donne un bon début de réponse à ce sujet ...
Propos d'un contribuable éxaspéré, et électeur dégouté (pas de gauche)... 
De quel droit et au nom de qui Mr Chirac et ses ministres s'octroient ils le droit d'offrir un énième pont d'or au Liban , un prêt "aux conditions très favorables" (autant dire un don) d'un montant de 500 Millions d'euros (et on ne consulte même plus le parlement ou est le  le respect de la démocratie la dedans?)  qui je donne un exemple, correspondrait à la construction ô combien inutile puisque visiblement il y a outre mer, d'après nos illustres décideurs parisiens très éclairés, d'autres priorités qui prévalent sur l'interêt national et sur les intérêts des CONTRIBUABLES FRANCAIS qui voient là le remboursement de leur dette s'éloigner encore un peu plus , la construction donc de  5000 maisons à "100 000 euros", pour notamment loger NOS sans logis (je rappelle je ne suis pas de gauche), ceux qui sont là dehors, pas à 2000 km, (mais oui c'est vrai ils n'ont pas eu le bon sens d'avoir été bombardés eux) ou la construction de quelques hopitaux ou crèches, ou écoles, ou casernes de pompier ou équipements de secours "dernier cri", enfin vous l'avez compris, que des entreprises bassement futiles et dénuées d'interêt pour nous autres pauvres citoyens franchouillards toujours mécontents de notre sort si enviable parait il...Le ministre du logement et de la cohésion sociale ne réagit pas? Ni celui de la santé? Comme vous le constatez, Dormez en paix citoyens, votre argent est décidément bien géré,
sans que l'on demande votre caution, ni que quiconque ne lève le petit doigt, il est engagé
à des milliers de km de chez vous à fond perdu (rappelez moi quand le Liban a honoré ne serait ce que le début du remboursement de sa dette) et qu'on ne vienne pas me parler de contrôle ... La bonne blague...
Honteux et Si égoistes intérêts particuliers du contribuable français (pauvre pomme!)
Ah la Noble et belle aventure philo-libano-palestinienne, tellement pleine de promesses pour notre avenir... Merci Président Chirac

Leslie 25/01/2007 14:48

Blog trouvé par hasard mais ça tombe bien ça m'interresse ce sujet.2videmment comme beaucoup de monde je crois que je n'y comprend pas grand chose, mais cet été comme tout le monde je suivais cette guerre. Et ce qu'il en ressort pour moi c'est que Israël et les Etats-Unis (je les mets ensembles) sont vraiment des inconscients. Détruire un pays comme ça, en a peine un mois, un pays où il y a déjà une opisition islamiste assez présente, forcément ça renforce encore plus le Hezbollah. A croire que c'est vraiment ce qu' "on" cherchait dans cette guerre, faire monter encor eplus l'islamisme. Enfin personellement j'ai l'impression que c'était volontaire. Après allez savoir pourquoi...

Lannigh 25/01/2007 14:30

Juste un avis . 
Pauvre Liban ... détruit par qui ?....
Tu casses  = tu payes ! Donc qui a cassé doit payer et participer TRES LARGEMENT à la reconstruction du Liban, ce qui ne fera pas oublier les massacres de civils et de gosses  ... ( Ah , oui c'est vrai , c'est une erreur ! je suis con aussi ... Comment penser que les assistants des bourreaux de Sabra et Chatila puissent  réediter la même erreur-horreur à Cana
Mais aujourd'hui , j'ai appris au journal de 13h sur TF1 que les soldats de la FINUL installaient des ordinateurs offerts par la France pour se faire mieux accépter ...
Dites , au fait si il vous reste un peu de ramettes de papier , déposez les en rentrant à l'école de mon fils ... ici à coté de Sens ce sont les parents qui ramènent des feuilles de papier et des fournitures diverses, l'école n'ayant pas de budget "suffisant "...Mais, on va pas se plaindre, ici nos voisins ne sont pas des assassins .
Allez , c'est pas le tout , je vais aller mettre un peu de sous de coté pour les futurs réfugiés Iraniens , parait que Mister Bush nous prépare encore une connerie pour le mois de Mars ...
 
Pauvre Liban ...Pauvre Palestine ... Pauvre Irak ... Pauvre Iran ...
Ca commence juste à faire beaucoup trop de 'pauvres pays' ...
.

Noel Stephan 24/01/2007 18:56

Le probleme du Liban concerne le monde entier. Il souleve la question de la coexistence entre l'islam et la chretiennete, les sunnites et les shiites dans un meme pays democratique. Dans une dictature comme l'Irak de Saddam et le Liban sous le joug Syrien, les tensions communautaires etaient ecrasees aux depends des Shiites en Irak , des Chretiens au Liban et surtout aux depends des droits de l'homme, de la liberte et de l'egalite entre les citoyens.
Une solution envisageable pas encore testee serait d'accepter les divergences existantes et de les refleter dans des federations ou des confederations democratiques  en Irak et au Liban ou les communautes sont en grande majorite concentrees dans des regions geographiques disctinctes.
Ainsi les clivages sociaux ne seront plus d'ordre religieux ou ethnique.