De l'art de l'esquive en débat

Publié le par blog-question-actu

Que c'est dur d'interroger des politiques... Que c'est dur de leur arracher des réponses précises. Le problème avec eux, c'est qu'ils connaissent la machine aussi bien, voire mieux que vous. Ils savent que le chrono défile, que l'arbitre n'est qu'un modeste prisonnier du temps, et qu'il faudra que 1) je passe la parole à d'autres, 2) je rende l'antenne au journal. Alors ils font comme s'ils n'entendaient pas la question. Comme si, oui, ok, je vais vous répondre, mais d'abord... Et nous autres, pauvres animateurs-décompteurs de temps de parole, nous ne pouvons pas les interrompre TOUT DE SUITE. D'abord, c'est impoli. Ensuite, naïvement nous croyons encore que, peut-être, finalement, cette fois, il va effectivement nous répondre après, l'invité. Hélas...

Le débat de ce matin, sur le financement des programmes, n'échappe pas à la règle. Et pourtant j'étais préparé. Recevant 3 politiques, je me coachais mentalement depuis la veille au soir. Prêt à l'affrontement. Au combat! Las... Technique n°1: le renvoi dans les cordes, sur l'air du "venez pas me donner des leçons, vous avez pas fait mieux". Technique n°1: j'entends ce qu'on dit, mais ce qui m'étonne, c'est qu'on ne dise pas que... Imparable!

S'ensuit une cacophonie qui arrange tout le monde (sauf l'animateur), et le tour est joué! Ah ouais (admiratif), bien joué les gars.

Crédit photo Ibo / Sipa Press

Publié dans blogquestionactu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

slama 19/02/2007 12:09

Dans votre émission du 19/02/07 vous présentez les sondages en apparence d'une manière intelligente, mais en vérité c'est malhonnête. Il est vrai que de 45 à 55, il y a 10 points de différence mais la vérité c'est qu'il suffit de rattraper 6 points pour gagner.
Quant à vos invités qui essayent de nous vendre à nouveau la cohabitation, je leurs rappelle quand 2002 et à d'autres moments, ils ont expliqué au peuple français que c'était une machine de blocage. D'autre part  votre débat n'est pas équilibré, le monsieur pro-Bayerou, nous explique que les socialistes sont mauvais, mais par miracle ils deviennent bons si ils sont avec eux.
Prière d'équilibrer vos débats et d'arrêter de manipuler l'opinion publique en créant de toutes pièces le deuxième tour que vous souhaitez.
Monsieur Bayerou a par contre dit une chose concernant les chaînes de télé propriété de groupes industriels, idée à suivre, pourquoi pas une pétition sur internet pour mettre un peu d'ordre dans ce paysage audiovisuel qui essaye de se substituer au électeurs.
Merci à vous et vive la démocratie et la liberté d'expression.

Duncan 15/02/2007 09:13

Tout d'abord j'aprécie votre honnêteté d'admettre que vous êtes fait avoir. C'est très sain de se remettre en question.


Si je puis me permettre de donner quelques conseils en simple spectateur, c'est déjà de limiter le nombre d'invités pour éviter cette cacophonie.
De poser des questions sur des faits précis et pas sur des sentiments du type ("quel est votre avis sur" ou "avez vous le sentiment que celà est possible") et ne pas se contenter de vagues déclarations mais insister sur le comment.
A mon sens le point crucial est d'expliciter les techiques de réthoriques utilisées par l'invité qui ne veut pas répondre.
Il ne faudrait pas seulement répéter ou reformuler la question de manière polie mais dire explicitement à son invité "vous n'avez pas répondu à ma question, je vous la repose." De lui faire remarquer ouvertement qu'il a noyé le poisson. Une des techniques souvent utilisée et de se poser en victime de l'accusation ("j'ai été meurtri, blessé par ces accusations et ma famille aussi") ce qui évite de répondre sur les faits.
Et bien révélez au spectateur tous ces "trucs" de prestigiditation.
Et si vraiment il ne veut pas répondre vous passez à une autre question en soulignant ostensiblement : "Vous n'avez pas répondu à ma question"


Et d'ailleurs ça ne fait rien si au final vous ne posez qu'une question et vous revenez à la charge. Ca peut même faire un beau moment de télé.

ll 14/02/2007 22:11

Bonjour
Cela s'appelle pour vous essuyer les plâtres :)
et pour eux , ils sont diplômés es-lancer de la patate chaude.
Ce serait bien de les réiniviter un par un  , non? vous évitez la cacophonie et ils sont obligés d'écouter les questions :)
 
Cdlt

Gabrielle 14/02/2007 17:44

bravo pour votre ténacité. J'écoute assez régulièrement votre émission et concernant les politiques ou tout autre qui ne désirent pas répondre leur technique éprouvée maintes fois fonctionnent toujours.
Dommage pour nous téléspectateurs et pour vous qui êtes critiqués par nous qui nous sentons lésés.
La formule employée par Christophe Barbie est intéressante :
une question, une réponse et on passe à la suivante.
L'émission dure peu de temps mais j'ai l'impression d'en avoir pour "mon temps passé devant l'écran."
Dommage pour vous, ce n'est pas votre émission...
Je continuerai de passer chez vous...