Faux-plat de campagne

Publié le par blog-question-actu

Elle est creuse, la campagne, en ce moment. Le cirque médiatico-politique est suspendu à l'intervention de Jacques Chirac. Tout le monde sait que la fenêtre de tir est ouverte, et que l'annonce interviendra dans les jours qui viennent. Mais quand? Vraisemblablement dans la foulée du Sommet européen, c'est -à-dire à partir de ce vendredi. En tout cas, ce sera forcément avant le 16 Mars, date-limite de dépôt des signatures d'élus au Conseil constitutionnel. Jusque là... suspense, suspense... et Jacques Chirac a suffisamment d'expérience pour continuer à faire mariner les rédactions, et préparer l'"après". 

En attendant, la campagne est comme... suspendue. Nicolas Sarkozy a même décalé certains de ses rendez-vous pour ne pas parasiter le retrait présidentiel. Et il doit bouillir, de devoir attendre pour tenter de reprendre le leadership de cette campagne, et en finir avec l'actuel faux-plat.

Qu'il se rassure. Cela devrait intervenir à partir du 16, justement. Les choses seront alors enfin clarifiées: plus de suspense Chirac, plus de suspense Le Pen. Et Nicolas Sarkozy repartira pour une (longue) dernière ligne droite, avec un meeting géant le 18 mars.

 

En attendant, il continue, comme il le dit lui-même de faire la course en tête. Avec des scores qui n'en finissent plus de laisser pantois les sondeurs! Il continue de tourner allègrement autour des 30%, ce qui dépasse de près de 10 points les scores que faisait J. Chirac dans les sondages à 2 mois de la présidentielle de 95. Est-ce une garantie? Pas du tout. Le Général De Gaulle l'a toujours dit: les plus grosses majorités sont aussi les plus volatiles. Les soufflés retombent. Les bulles éclatent. Avis à tous les candidats actuels...

crédit photo :  Ibo / Sipa Press

Publié dans blogquestionactu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article