Elysée ou palais Royal?

Publié le par blog-question-actu

D'aussi loin que je m'en souvienne, le PS a toujours parlé à son propre sujet de "refondation". La plupart du temps, c'était pour dire qu'il en avait bien besoin. Et pourtant, de refondation, point. En réalité ce vocable ne cachait ni plus ni moins que la volonté d'éliminer ses adversaires. Après la présidentielle, on se disait qu'il faudrait bien finir par mettre quelque chose derrière ce paravent sémantique. Hélas... Que voit-on? Les mêmes causes qui produiront les mêmes effets.

Les mêmes ténors continuent de se neutraliser les uns les autres, à la veille de législatives qui ne seront vraisemblablement pas si catastrophiques que cela, quand on regarde de près les projections des sondeurs. Autrement dit, si le nombre de députés socialistes se maintient peu ou prou, rien ou presque ne changera. Ségolène Royal prendra le parti, ou placera un sbire docile à sa tête, pour préparer 2012. Mais enfin, ne l'avait-elle pas déjà, le leadership? N'était-elle pas déjà la candidate en 2007 ?

Isabelle Mandraud ( Le Monde)

Brice Teinturier (Directeur du département Politique et Opinion TNS Sofres)

Bruno Jeudy (Le Figaro et Auteur de "Nicolas Sarkozy , de Neuilly à l'Elysée" aux éditions de l'Archipel)

Michèle Stouvenot (Rédactrice en chef adjointe au JDD et Auteur de "Journal d'une curée de campagne" aux éditions Plon)

Derrière elle, d'autres têtes tentent de sortir du rang. Et l'une d'elles, à mon humble avis, a plus de chances que d'autres d'émerger. Depuis la défaite (la "non-victoire", continue de dire Ségolène Royal dans une de ces formules énigmatiquement creuses dont elle a le secret), on entend beaucoup quelqu'un qui avait surtout marqué par son absence, durant la campagne présidentielle. Mais depuis, Bertrand Delanoë est sorti du bois, et se pose en pacificateur. Et il est l'un des rares à pouvoir réellement espérer des législatives. Si le nombre de députés PS à Paris se maintient, voire augmente, et si, surtout, il est reélu à Paris en 2008, ce sera pour lui la voie... royale.

crédit photo : Ibo / Sipa Press

Publié dans blogquestionactu

Commenter cet article

ll 29/05/2007 15:07

un petit modem pour aller avec le nouveau logiciel :)

Micromégas 28/05/2007 19:23

Un mot me fout en boule : le "logiciel". Depuis que DSK l'a utilisé, il court sur toutes les lèvres. Il faut changer le logiciel du PS.
Le PS s'est cassé les dents sur les présidentielles 3 fois d'affilées, et en réalité n'a gagné qu'avec Mitterrand. Mais, certains s'imaginent qu'il suffit de changer le "logiciel". Comme si le PS n'était qu'un PC... Vous n'aimez pas le PS 3.7 ? Voici le PS 4.0, avec des fenêtres en couleur et des nouvelles fonctionnalités.
Le problème, avec un ordi, c'est que si l'on change le logiciel, il ne va pas forcément marcher mieux. Ainsi, si vous passez de XP à Vista, votre PC va tousser si votre processeur n'est pas assez puissant, si vous n'avez pas assez de mémoire vive et de la mémoire tout court.
En vérité, le mieux, c'est de changer en profondeur, en éliminant les spécialistes du commentaire des soirs de défaites, ceux qui expliquent comment les Français se sont trompés, mais pas eux. Mais, peut-être, faut-il penser que la proportionnelle tant vantée est un mauvais système pour faire fonctionner un parti, et qu'une majorité doit donner une ligne politique, quitte à se planter et changer de direction (à tous points de vue) pour la bataille suivante. Mais fi des consensus synthétiques qui consistent à respecter le statu quo. Mieux vaudrait un bon schisme, avec deux mouvements alliés qui défendent leurs lignes propres qu'un parti qui ne défend plus rien et qui erre dans le paysage politique telle une âme en peine, à la recherche du père providentiel et dans le seul espoir de la faute de l'autre, comme au soir surprenant de 1997, où la gauche hérita, grâce au FN, d'un pouvoir inattendu et mortel.

deluol (dit genest) 28/05/2007 19:15

que pensent les réalisateurs de cette émission  (question d'actu) pour  son interruption brutale ce  lundi 28 mai  dans le courant de l'après midi aux  fins de  retransmission d'une "conférence de presse" de messieurs Prodi et Sarkozy? merci pour la réponse.

M.C. GRAN 28/05/2007 17:25

Il est évident que lorsqu'on revoit Monsieur Hollande à la  télévision, face à ses inteviewers, hésiter, louvoyer et donner des réponses qui tournent toutes autour de son leitmotiv favori "il faut donner un contre-pouvoir au gouvernement", on se demande comment les sondages donnent encore le PS suffisamment présent à l'Assemblée.Ce qui est inquiétant, c'est que si les députés PS auront pour seule tâche de dire "non" aux propositions du gouvernement, on n'est pas sorti de l'auberge. Naturellement, c'est leur seule stratégie pour donner au parti un "figure", peu leur importe la France et l'avenir de ses habitants. En effet, si le PS avait à coeur cette question, franchement un tantinet plus importante que la survie des éléphants dans leur zoo, l' attitude de ses députables  serait bien différente et on assisterait plutôt à un débat constructif sur les propositions de Monsieur Sarkozy.Cependant, on n'assiste à rien de tout cela, et c'est bien regrettable. Avec la compétence qu'on lui connaît, Madame Royal serait bien embarrassée de faire de réelles propositions, et son "compagnon" n'a intérêt à ouvrir que la porte qui lui permettra de quitter son poste.