Tombés pour la France

Publié le par blog-question-actu

Il faut ré-no-ver. Les éléphants l'ont barri tout au long de la soirée: le PS est mort, vive le PS! Et pour tout changer, pour "revoir le logiciel", comme on dit, devinez qui?

Oui, oui, je sais, il y a comme un air de "déjà vu". Mais enfin, on vous l'a expliqué toute la soirée: "les-personnes-ne-comptent-pas! Seules-comptent-les-idées". Je l'aime bien, moi, celle-là.  En face, on entend les "jeunes pousses", pourtant pas tous de 1ère fraîcheur, appeler au coup d'Etat. "Place aux jeunes lions", s'est même lâché Arnaud Montebourg, emporté par la vagueltte de sa réélection, à 396 voix près en Saône-et-Loire.

Les fauves sont donc lâchés. Chef de meute? Difficile à dire. 2 déclarés: S. Royal et B. Delanoë. Les victimes? Difficile à dire. On nous donnait F. Hollande mort au champ d'honneur, mais le résultat d'hier change la donne. Pas seulement le résultat, d'ailleurs. Il paraît qu'il revit depuis la rupture officielle. Et ça se voit. Je le trouvais requinqué, moi, dans l'entre-2 tours. Sa sortie sur la "démocratie téléphonique" n'avait rien du consensus mou qu'on lui a tant reproché. Et si l'homme du renouveau, c'était un F. Hollande nouveau? Libéré des p'tits tracas du quotidien?

A droite, la situation n'est guère meilleure. Mais là, tout le monde a identifié la victime: A. Juppé, le meilleur d'entre nous, mais le moins aimé, aussi. Et le 1er coup de vent sur la belle ouvrage sarkoyste, dont on s'aperçoit que les fondations n'étaient pas si solides que prévu. Pensez-donc! Le n°2 de son gouvernement, qu'il avait fallu qui plus est convaincre de revenir à Paris, est renvoyé manu militari dans sa cabane au Canada. La preuve que Line Renaud n'a plus aucun d'entregent à l'Elysée!

Le 1er coupable serait, nous disent les sondeurs, le Modem, dont les électeurs se sont majoritiarement tournés vers la gauche. Information très importante mine de rien, puisqu'elle vient contredire la thèse selon laquelle la France aurait viscéralement et définitivement glissé à droite.

Publié dans blogquestionactu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ll 19/06/2007 21:34

Bonjour
 
Maintenant que les élections sont passées, le gouvernement v2 formé, ce serait bien que vous invitiez nos amis journalistes étrangers ted stanger et A toscano pour receuillir leurs sentiments.
J'ai beaucoup aimé leur dernoer passage dans votre émission
Je me permets donc de vous demander de renouveler l'expérience.
Merci

gilles 19/06/2007 13:00

Nous ne devons  jamais oublier  que le srutin  à deux tour a été mis  en place  en 1958  pour dégager une véritable majorité  suite à l'incurie  de la quatrième république  des combinaisons  de partis.
représentation nationale  qui en fait élimine une part importante  des électeurs  du Pays.
L'ump a certes  près de 60%  de députés  mais  qui ne représentent  que 31%  de l'électorat.
Le changement  politique  dns notre pays impose une véritable adhésion  des citoyens,  la candidate  du PS  avait initié une méthode participative  au sein de son parti, le nouveau gouvernement  devrait sans aucun doute s'en inspirer  et l'institutionnaliser  avec  les députés  dans leurs circonscription.
La  non déroute  attendue  du PS  laisse  du temps  à François HOLLANDE  qui n'est plus dans l'obligation  d'être  "viré"  immédiatement.
Le PS  devra  sans doute  au cours  des prochains mois  se mettre  en phase avec les réalités  et  surtout  revoir  son "logiciel" idéologique. comme le souligne  avec malice Jasques ATTALI  il conviendrait  de "virer" tous les perdants  et laisser  comme le réclame Arnaud MONTEBOURG  la place  aux jeunes lions, après de départ  des éléphants.

gilles 18/06/2007 21:27

Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles



 
Le peuple Français 
a donné  son verdict.
La déroute annoncée  du PS   dans les médias n'a pas eu lieu.
 Une défaite cependant sévère est presque présente  comme un triomphe.
Ceci peut  sembler incroyable, mais  devant une déroute prévisible 
 la défaite mettrait presque du baume  au coeur  de la direction  du PS.
Éviter  la déroute  aura pour conséquence d'éviter  l'analyse réelle 
 des  causes  de la défaite,
Puisque  que triomphe il y aurait.
La nécessaire rénovation  idéologique  du PS  sera renvoyée 
 aux calendes grecques.
Pourquoi  se presser  savourons  le triomphe  contre la déroute ?
Le peuple  dans sa grande sagesse, ne dit on pas  "la sagesse populaire"?
 Le peuple  a donc rééquilibré naturellement  des  résultats 
 électoraux  qui en fait auraient posé  plus  de problème 
qu'ils auraient permis  d'en résoudre.
 En clair  l'opposition  démocratique restera  au sein  de notre  parlement,
 où l'opposition pourra s'exprimer librement  et non dans la rue 
 comme certains leaders d'extrême gauche appelaient déjà à le faire 
si l'UMP  obtenait  une représentation déséquilibrée  au sein  de l'hémicycle.
Ces  résultats  semblent  satisfaisants  pour  tous.
 Tous les Français  ont gagné, La droite  la gauche.
 L'UMP  détient la majorité absolue  au sein  du parlement  ce qui, permettra 
 de voter  les lois dont la FRANCE a l'impérieux besoin  pour s'adapter.
L'opposition triomphe  avec un résultats  que le PS 
n'espérait plus, mais  qui en fait  traduit une sévère défaite.
 Tout est pour le mieux  dans le meilleur  des mondes possible.
  Jacques ATTALI  sur son blog repose cependant  le problème 
 fondamental  qui se pose toujours 
au sein  du PS 
et que masquera  sans doute  ces résultats  en trompe l'oeil.
 La nécessaire et indispensable rénovation  idéologique 
 du parti socialiste,  condition  siné qua non  d'un retour éventuel 
 à la direction  du Pays.
Lu  sur le site  de jacques ATTALI
 

http://blogs.lexpress.fr/attali/



ll 18/06/2007 16:29

peut -être aussi que les français n'ont pas digéré le nouveau centre qui n'est qu'un mini ump fait pour descendre le modem :)