fraude sociale: le sport national

Publié le par blog-question-actu

"Mais tout le monde le fait"! Voilà ce qu'entendent en permanence les enquêteurs qui luttent contre les fraudes sociales. Et effectivement, qui ne connaît pas dans son entourage quelqu'un qui en a "croqué". Une aide au logement indûe par-ci, une indemnisation chômage bidon par-là. Des petits ruisseaux qui ont fini par se transformer en delta du Mékong, parce que là-dedans se sont inflitrés des vrais malfrats, qui siphonnent le systême. Résultat: des dizaines de milliards d'Euros qui s'envolent chaque année, sur le dos des contribuables et des assurés sociaux. Autrement dit si on stoppe la fraude, plus de déficit. 
Etrangement, ce dossier est encore tabou aujourd'hui. Et on se pince quand on lit les exemples de détournement référencés par l'Express.

 

 

 

 

Dominique TIAN, député UMP

 

 

 

 

Julie JOLY, L'Express

 


Un dossier qui fait écho au livre de Geoffroy Fougeray, un commissaire de police qui publie Fraude connection, au Cherche-midi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Geoffroy FOUGERAY,commissaire de police


 

 

 

Voilà pour le constat. Maintenant qu'est-ce qu'on fait? Des recettes sont esquissées dans le rapport du député Dominique Tian. Et Nicolas Sarkozy a promis de s'attaquer au problème dans les semaines qui viennent. Apparemment, c'est simple: il suffit de croiser les fichiers. Dans ce cas, pourquoi ne pas l'avoir encore fait? Il y a des raisons éthiques: des problèmes avec la CNIL. Par exemple, est-ce une atteinte aux libertés que votre inspecteur des impôts sache que vous avez le SIDA? Sans aucun doute. On se retrouve donc une fois de plus devant une équation pas simple à résoudre: les grands principes qui jettent un voile sur des milliers de petites dérives.

Autre raison, moins avouable: le peu d'entrain que montrent certains acteurs des dossiers à clarifier les situations financières. Les organismes paritaires, notamment. L'UNEDIC n'a pas de contrôleur en propre, et les partenaires sociaux, l'actualité se charge de nous le rappeler, préfèrent souvent régler leurs "affaires" en famille...

 

 

 

 

 

 

 

 

               

 

 

Publié dans blogquestionactu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article