Les facs dé-bloquent

Publié le par blog-question-actu

On apprend plein de choses à l'université. Du droit, de la philo, des sciences, tout ça bien sûr... Mais on éveille aussi sa conscience sur plein d'autres choses. La vie, l'amour, ET la conscience politique.
Quand on est étudiant, on a en général un peu de temps et on aime bien le brûler en refaisant le monde avec, souvent, comme un fond de nostalgie soixante-huitarde inavouée.

Le résultat, c'est que dès qu'un prétexte à banderoles se présente, on le saisit au vol, quitte à mélanger joyeusement les genres. Et l'annonce du week-end dernier en est l'illustration. La Coordination étudiante appellait à bloquer... les gares, un endroit où l'université est très présente comme chacun sait.
Bref, ce qui se passe en ce moment serait-il politique et pas étudiant? Les syndicats, noyautés par de vieux hiérarques trostko-crypto-stalino-gauchos, seraient-ils à la manoeuvre pour orchestrer un nouveau mai 68 qui irait, lui, jusqu'au bout de la révolution?

Et bien pas du tout! Au contraire, l'UNEF ne décolère pas contre ces extrêmistes évidemment contre-productifs! Certes, elle aurait dû le dire dès le début, dès ce fameux rendez-vous de Rennes. Mais, manifestement, elle n'a pas osé. Et si l'UNEF n'ose pas moufter quand elle devrait, imaginez le sort des pôv''malheureux qui osent s'aventurer dans des "AG" aussi démocratiques qu'un camp de travail au Cambodge époque khmer rouge.

Pierre-Yves HENIN, Président de l'université Paris 1

 

Thiébaut WEBER, Président de FAGE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean- Baptiste PREVOST,  Vice-Président de l'UNEF

Publié dans blogquestionactu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article