Bali: le Grenelle du monde ?

Publié le par blog-question-actu

A peine sorti du Grenelle, c'est reparti pour une autre conférence écologique. Mondiale celle-là. A Bali. On discute là-bas de l'après-Kyoto. L'après 2012. Comment faire mieux que la situation actuelle, avec des pays riches qui se font tirer l'oreille, des pays pauvres qui réclament leur dû. Et des pays à 10% de croissance par an qui jouent la montre.
Les solutions françaises sont-elles transposables? Pas seulement dans les mesures concrètes, évidemment on n'en est pas à l'éco-pastille à Bali, mais au moins dans la démarche, le consensus?

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Secrétaire d'Etat à l'écologie Nathalie Kosciusko-Morizet va aller voir elle-même si c'est possible, la semaine prochaine à Bali. Mais c'est pas gagné... Parce que les pays pauvres s'estiment trahis. Le principe de Kyoto en gros, en très gros, c'était de dire que les pays pollueurs devaient réduire leurs émissions au-dessous d'un seuil. Et en cas de manquement, ils devraient régler des compensations aux pays en voie de développement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yves COPPENS, "La passion de l'espèce". Ed. L'Aube

 

 

Ces manquements sont avérés dans de nombreux pays. Mais l'argent n'est pas arrivé... L'Espagne et le Canada, par exemple, sont de mauvais élèves. L'Allemagne et le Royaume-Uni ont fait de gros efforts. La France, elle, était déjà très bien placée pour cause de nucléaire, elle n'a pas eu d'effort à faire. Quant aux Etats-Unis, comme chacun sait, ils n'avaient de toute façons même pas ratifié le protocole!

 

Photo: Ibo Sipa Press

Publié dans blogquestionactu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article